Kessel et le cinéma

Articles sur Kessel et le cinéma :

Cinémagazine : hebdomadaire illustré, n°35, 02 septembre 1927, “M. Joseph Kessel et le cinéma” :

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2000457j/f16.item

Pour Vous n°64, 6 Février 1930, “La Grande querelle de “Nuits de princes”; L’Herbier – Kessel”

http://bib-num.cinemathequetoulouse.fr/idviewer/69/2

Cinémonde n°279, 22 février 1934 : “Joseph Kessel va partir… chez les derniers barbares blancs”:

https://bibliotheques-specialisees.paris.fr/ark:/73873/pf0002119309/1935/n371/v0005.simple.selectedTab=otherdocs

Cinémonde, n° 371, 28 novembre 1935, “De Saint-Tropez à Mayerling par Joseph Kessel” :

https://bibliotheques-specialisees.paris.fr/ark:/73873/pf0002119309/1935/n371/v0005.simple.selectedTab=thumbnail

CENTRE NATIONAL DU CINÉMA ET DE L’IMAGE ANIMÉE, 2019 :

L’œuvre de Joseph Kessel vue par le cinéma

ACTIVITÉS CINÉMATOGRAPHIQUES de Kessel.

Nous présentons ici les différentes activités cinématographiques de Kessel (adaptations, dialogues, scénarios etc.), ainsi que ses écrits sur le cinéma et son univers. Ce recensement sera complété au fur et à mesure de l’avancée des travaux sur ce domaine. Les titres comportent des liens renvoyant au fiche UniFrance (organisme chargé de la promotion du cinéma français dans le monde) ou IMDb (Internet Movie Database, pour les productions étrangères) du film concerné.

NB : Les informations des fiches Unifrance et IMDb peuvent différer des nôtres qui sont recoupées avec d'autres sources (biographiques et archivistiques).

DATE

ACTIVITÉS CINÉMATOGRAPHIQUES (les romans et nouvelles de Kessel adaptés sans intervention de l’auteur sont signalés par un *)

Revenus estimés en [anciens]  FRANCS[1]

1928

L’Équipage* (film muet) de Maurice Tourneur.

50000

1930

Nuit de prince* par Marcel L’Herbier[2]

 

1934

Scénario de Cessez le feu de Jacques de Baroncelli.

 

1935

Adaptation, scénario et dialogues de l’Équipage par Anatole Litvak.

Anatole Litvak fera un remake de son propre film sous le titre The Woman I Love en 1937.

La femme que j'aime Poster

 

1936

Scénario (avec Irma Von Cube) et dialogues (avec Jean-Pierre Feydeau) de La Peur de Viktor Tourjansky.

Scénario Les Bateliers de la Volga de Wladimir Strijewsky.

Adaptation (avec Irma Von Cube), dialogues et scénario [ ?] (avec Marcel Achard) de Mayerling d’Anatole Litvak.

 

 

 

 

 

 

 

 

35000

1937

Nuits de princes* par Vladimir Strijevsky.

Scénario (avec René Pujol et Carlo Rim) Les Secrets de la mer Rouge (d’après le roman de Henry de Monfreid) de Richard Pottier.

90000

1940

Dialogues de L’Homme du Niger de Jacques de Baroncelli.

 

 

1947

Scénario et dialogues (repris ensuite avec Marcel Rivet) du Bataillon du ciel par Alexandre Esway.

750000 (à-valoir sur les recettes : 1 million)

1949

Scénario (avec Marcel Rivet) et dialogues d’Au grand balcon d’Henri Decoin.

 

1950

Dialogues du Grand Cirque de Georges Péclet.

 

1951

Sirocco, film américain de Curtis Bernhardt avec Humphrey Bogart d’après Le Coup de grâce (adapté au théâtre avec Maurice Druon en 1953).

Sirocco Poster

 

1954

Adaptation et dialogues (avec Irwin Shaw) pour Act of Love / Un acte d’amour d’Anatole Litvak (avec Kirk Douglas).

1,75 million

1955

Adaptation et dialogues de Fortune carrée de Bernard Borderie.

Adaptation (du roman de John Knittel Commandant) et dialogues pour Oasis d’Yves Allégret.

 

Adaptation et dialogues des Amants du Tage d’Henri Verneuil.

Dialogues (avec Marc Allégret) et scénario (avec Marc Allégret, Philippe de Rothschild, Gaston Bonheur) de L’Amant de lady Chatterley de Marc Allégret.

5,5 millions

 

 

 

 

 

 

3,5 millions (Per diem sur le tournage : 5000)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5 millions

1956

Commentaire et texte de Sikkim, terre secrète de Serge Bourguignon

 

1958

Scénario et dialogues de La Passe du diable de Jacques Dupont et Pierre Schoendoerffer.

 

1960

Consultant pour les dialogues d’Exodus d’Otto Preminger.

Exodus Poster

25000

1962

The Lion* de Jack Cardiff avec William Holden et Trevor Howard.

Le Lion Poster

+/- 630000 (À-valoir sur The Lion : 5 millions)

1966

Adaptation (d’après les romans : The Wary Transgressor de James Hadley Chase, 1952 et Die Nacht der Generale de Hans Hellmut Kirst,1962) et scénario [ ?] (avec Paul Dehn) de La Nuit des généraux d’Anatole Litvak.

image cover

Nuits de prince par Jean-Marie Drot.

 

1967

Belle de jour* de Luis Buñuel.

26 millions

1968

Commentaire (avec Paul Guilbert) pour Un mur à Jérusalem par Arthur Knobler et Frédéric Rossif.

Dialogues (avec Denis Cannan) de Mayerling de Terence Young.

4,5 millions

1969

L’armée des ombres* de Jean-Pierre Melville.

Cinq choses à savoir sur L’Armée des ombres

 

1970

Commentaire pour Le Monde des animaux sauvages de Eugen Schumacher

 

1971

The Horsemen* de John Frankenheimer avec Omar Sharif et Jack Palance.

Les cavaliers Poster

+/- 125 millions

1978-2003

Télévision : L’Équipage* (1978) par André Michel; Mary de Cork* (1989), par Robin Davis; La Règle de l’homme* (1994) par Jean-Daniel Verhaeghe; Le Lion* (2003) par José Pinheiro.

Cinéma : La Passante du Sans-Souci* par Jacques Rouffio (1982).

 

[1] Estimation établie à partir de la biographie d’Yves Courrière, Joseph Kessel ou Sur la piste du lion, Plon, 1985.

A titre de comparaison : le salaire mensuel de Kessel à La Liberté  en 1920 est compris entre 3000 et 5000 francs, puis 10000 francs au Matin en 1930 (un professeur de faculté  ou un lieutenant-colonel gagnait alors environ 4000 francs). Enfin à France-Soir en 1955, son salaire s’élève à 228750 [anciens] francs (le Smig brut mensuel est alors de 21 839,58 [anciens] francs).

[2]« Marcel L’Herbier et l’affaire Kessel

Paris, 11 avril 1930

La sortie de Nuits de prince, de Marcel L’Herbier, met un terme au différend qui opposait le cinéaste à !’écrivain Joseph Kessel, l’auteur du roman dont le film est inspiré. L’affaire a été déclenchée le 6 février dernier par une déclaration du romancier. Celui-ci ne semblait pas apprécier l’adaptation faite de son livre par L’Herbier. Une semaine plus tard, l’acteur Philippe Hériat, longtemps collaborateur et interprète du cinéaste, a pris part à la polémique en se rangeant du côté de !’écrivain. Après avoir qualifié ce dernier de « colporteur juif », le réalisateur s’en est excusé publiquement le 20 février en mettant ses propos contestables sur le compte de l’irritation. Quant au fond du litige, il s’en était remis à l’arbitrage de la Société des auteurs de films, qui vient de lui donner en partie raison. Interprété par Gina Manès et Jaque-Catelain, le film a été tourné l’année dernière en muet au studio de Billancourt et au Grand Palais. Il a été ensuite sonorisé entièrement à Berlin. (21.4.39) » Chronique du cinéma, 11 avril 1930.

Blog de recherche de l'équipe Kessel de l'ITEM-CNRS-ENS PSL

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search